Climat : Madrid recule

Élu en juin 2019, de nouveau maire de Madrid, José Luis Martinez-Almeida, applique sans tarder l’une de ses promesses de campagne : stopper le plan anti-pollution de la capitale, mis en place par l’équipe municipale précédente.

Des dizaines de milliers de manifestants ont défilé samedi 29 juin pour exprimer leur désaccord vis-à-vis de cette décision, considérée par les partisans de l’environnement comme un recul jamais vu, une régression inédite en Europe !

Un plan anti-pollution qui avait fait ses preuves

Madrid faisant partie des capitales européennes dont l’air est le plus pollué, l’équipe municipale précédente, dirigée par la maire Manuela Carmena, avait mis en place le plan anti-pollution « Madrid Central », avec les félicitations de l’Union Européenne et l’OMS. Celui-ci prévoyait la fermeture du centre-ville aux véhicules polluants (avec exception pour les résidents, les services publics et d’urgence ou les véhicules de livraisons autorisés sous condition) et le développement des transports publics et des vélos. Résultat : en mai 2019, on enregistrait, par rapport à l’année précédente :
– une baisse des émissions de 44 % dans le centre-ville,
– une forte diminution des embouteillages, 
– une réduction d’un quart à un tiers du trafic sur Gran via, l’artère principale.

Invoquant une atteinte à la liberté de circulation et une entrave au commerce, José Luis Martinez-Almeida donc décidé de suspendre, pendant 3 mois, le plan « Madrid Central ».

Source : les Échos. Visuel : CC0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s