Et si les smartphones étaient bons pour la planète ?

C’est la théorie étonnante d’Andrew McAfee du MIT, qui avance des arguments partiellement convaincants…

Sa réflexion repose sur l’idée que le smartphone, et en particulier l’iPhone, pionnier en la matière, nous a permis de nous passer de multiples autres appareils : camescope, appareil photo numérique, GPS, chaîne hifi, lecteur de DVD, voire ordinateur…

Pour preuve, alors que l’iPhone est réputé très énergétivore, la courbe de consommation d’électricité aux États-Unis n’aurait pas bougé depuis 2009.

Sur 15 appareils communément vendus dans les années 1990, 13 d’entre eux sont aujourd’hui intégrés dans les smartphones, ce qui a permis de ne pas les produire et donc de moins polluer.

Un moindre mal plutôt qu’une bénédiction

Rappelons tout de même que la fabrication des smartphone nécessite des ressources importantes, dont des terres rares, dont l’extraction a un fort impact sur l’environnement. Elle produit également du plastique supplémentaire, nécessite de nombreux transports et, globalement, la consommation de ce type de téléphone se rapprocherait de celle d’un réfrigérateur. La recyclabilité de ces appareils pose encore de nombreux problèmes. 

Alors qu’Apple met le cap vers les 2 milliards d’iPhones vendus, cela amène à réfléchir…

Source : Wired/korii. Visuel : pxhere

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s