Pollution maritime

Pour contourner les normes environnementales de rejets de soufre dans l’air, des sociétés de transport maritime auraient dépensé plus de 10 millions d’euros dans des systèmes rejetant le soufre en mer, extrêmement polluants pour les océans.

Le fioul lourd utilisé par les paquebots émet du soufre. Ces émissions dans l’atmosphère seront limitées à compter du 1er janvier 2020. Pour être conformes, les paquebots doivent s’équiper d’un « système fermé » qui capte le soufre et le stocke afin d’être traité dans des stations d’élimination situées dans les ports.

Pour contourner cette règlementation et éviter ces dépenses, des sociétés de transport ont choisi des « épurateurs à boucle ouverte » : pour chaque tonne de carburant brûlé, 45 tonnes « d’eau de lavage » sont déversées dans les océans. Cette eau chaude et acide contient des agents cancérogène et des métaux lourds.

L’Organisation Maritime Internationale a indiqué qu’elle allait mettre en place des normes de rejets concernant ces « eaux de lavage ».

Source : The Independent, Slate. Visuel : Pixnio.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s