Le réchauffement serait plus fort que prévu

En 2014, le GIEC prévoyait, dans son pire scénario, +4,8 °C en 2100. Les chiffres viennent d’être réactualisés et prévoient désormais jusqu’à 7 °C de hausse.

Avec cette tendance, les scientifiques prévoient que la terrible canicule de 2003 serait la norme en été dès 2050 (dans 30 ans) et que, par exemple, la Garonne serait à sec plusieurs mois par an dès 2070. Les feux de forêts se multiplieraient.

L’Accord de Paris sur le climat prévoyait une limitation du réchauffement au-dessous de 2 °C. À ce jour, les engagements pris par les États conduiraient à un réchauffement de 3 °C. Nous aurions jusqu’à fin 2020 pour mettre en place, au niveau mondial, des décisions structurantes pour corriger le tir avec efficacité.

La prochaine mise à jour de ces projections est attendue en 2021.

Source : La Dépêche. Visuel : Pixabay

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s