Climatiser l’extérieur

Les mondiaux d’athlétisme de Doha à peine terminés, on en retient surtout l’accablante chaleur. La climatisation des stades a consommé autant d’énergie qu’une ville de 20 000 habitants. Mais le Qatar va encore plus loin, en installant des climatiseurs dans les rues !

Une atmosphère « invivable » au Qatar

En juillet dernier, il n’était pas rare de relever des températures de 46 °C au Qatar. Et la situation devrait empirer de +4 à +6 °C dans les prochaines années. Cette situation invivable a des conséquences : sur 571 travailleurs népalais employés sur place ayant succombé à un problème cardiaque, 200 sont imputables à la chaleur.

Une fausse solution

Les autorités ont décidé de climatiser certaines rues commerçantes et autres espaces à ciel ouvert. Cette mesure n’est pas sans rappeler les chauffages de terrasses de cafés, qui chauffent l’extérieur. Car, évidemment, pour produire du froid, les climatiseurs rejettent un flux chaud et contribuent à augmenter la température générale, comme nous l’expliquions ici.

En plus de contribuer au réchauffement d’une zone qu’il voudrait refroidir, le Quatar va émettre encore plus de GES et consommer encore plus d’électricité (60 % de celle-ci est déjà dédiée à la climatisation).

Source : CNEWS. Visuel : LD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s